Skip to content

Il est situé ...

Le moro-sphinx s’appelle aussi sphinx-colibri ou papillon-colibri pour sa ressemblance avec l’oiseau-mouche. Il s’agit d’une espèce de papillon diurne connue pour sa faculté à butiner en vol stationnaire. Parmi ses mets favoris, figurent les fleurs de lavande. Il doit son nom de sphinx à la posture relevée que prend sa chenille au repos, évoquant la forme de la créature mythologique.

Focale 105 mm macro – f/8 – 1/400 s – 100 iso

Il est situé ....

Les marronniers du parc se prêtent volontiers, par leur impeccable alignement, aux effets photographiques. Dans cette photo, il s’agit de jouer sur l’effet de flou dans la verticalité. Ainsi, les troncs semblent émerger d’un halo de verdure tandis que les feuillages se fondent en nuances de vert.

Focale 55 mm – f/3.5 – 1/2 s – 200 iso

Il est situé

Les vagabondages photographiques dans les espaces du parc du château offrent souvent de bonnes surprises. Par un matin d’automne, des gouttelettes d’eau sont venues orner cette feuille de trèfle de mille perles de cristal.

Délicatement suspendues,
Au fil d’une pilosité méconnue,
Mille et une gouttelettes,
Perles d’une bruine désuète.

Focale 100 mm macro – f/2,8 – 1/250s – 1000 iso

Il est situé ...

Beauté de la forme, perfection de la spirale. Mouvement dans l’immobilité qui attire et fascine. Tourbillon minuscule, porteur de la graine de cyclamen.

Quelle stratégie pour se reproduire ! Cette graine de cyclamen sera posée à terre délicatement par sa spirale. C’est ainsi que le timide cyclamen d’automne se multiplie.

Focale 100 mm macro – f/2,8 – 1/160 s – 160 iso

Il est situé ...

Ce matin d’avril débute sous le signe de la blancheur, dans le verger du château en pleine floraison. Je change d’échelle pour m’intéresser aux perles de rosée qui illuminent ce pissenlit prêt à disperser ses graines.

Assemblage de mise au point réalisé à partir de 10 photographies.
Focale 60 mm macro – f/5,6 – 1/400
s – 200 iso

Il est situé ...

Les roseaux des marais plongent leurs reflets dans les eaux dormantes. Le silence, à peine troublé par le coassement des grenouilles, est propice à la méditation. L’ambiance y est légère comme cette plume fragile suspendue dans un halo de lumière. Au-delà de la rêverie, les douves du château sont un lieu de biodiversité où il n’est pas rare de surprendre un héron ou un renard en quête de nourriture. La végétation y est généreuse et les jeunes saules constituent une étape de choix pour les populations de passereaux.

Focale 165 mm – f/16 – 1/320 s – 100 iso

Il est situé ...

La Dive du Nord fait partie des canaux créés en France pour approvisionner les villes, depuis les campagnes, en produits agricoles, voire pour commercer avec l’étranger. La canalisation de la Dive qui remonte aux XVIIIe et XIXe siècles est d’une longueur de 28 kilomètres entre Vienne et Deux-Sèvres. Son objectif était d’acheminer des céréales et du vin vers la Loire, en passant par le Thouet. Ses rives, à la ripisylve riche, constituent des lieux de promenade et un vrai paradis pour les insectes.

Focale 105 mm – f/20 – 1/320 s – 6400 iso

Il est situé ...

Les bords de la Dive au nord-est d’Oiron, aux confins de la Vienne, accueillent une multiplicité d’insectes. En dehors des nombreux odonates, de la libellule à la demoiselle, on croise, au détour d’un buisson, différentes espèces d’araignées comme cette épeire fasciée. Dotée d’un mélange de graphisme et de couleurs, cette araignée peut tromper ses futures proies mais cela ne suffit pas pour les attraper. Elle ajoute un réel savoir-faire pour tisser une toile, véritable chef d'œuvre architectural.

Focale 105 mm macro – f/8 – 1/640 s – 250 iso

Il est situé ...

On l’appelle encore diable ou cherche-midi. Le gendarme (Pyrrhocoris apterus), parfaitement identifiable à son masque africain sur le dos, n’est autre qu’une punaise. Très grégaire, il se déplace sur les troncs par groupes importants. C’est un insecte piqueur, suceur et très commun dans les jardins et les potagers.

Focale 100 mm macro – f/8 – 1/40 s – 800 iso